conditions achat blouse medicalelivraison blouse médicalegarantie achat tenue médicalelivraison rapide tenue medicaleblouse médicale brodée

Meilleures ventes

Information

Fabricants

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Blouse medicale interview une vétérinaire

Blouse medicale interview une vétérinaire

Dre Darnis, une vétérinaire peu ordinaire

A l'occasion de la journée internationale des animaux qui a eu lieu ce mercredi 4 Octobre, Blouse-medicale a décidé d'interviewer une sympathique vétérinaire au métier un peu spécifique.

Présentation du Dre. Darnis

Dre Agnès Darnis
Photo :  Eléonore Pignet, photoyvelines.com

Dre. Agnès Darnis, vétérinaire pratiquant exclusivement les Médecines Alternatives et Complémentaires a accepté avec gentillesse de répondre à nos quelques questions pour nous expliquer son parcours et sa profession plus en détail.

Vous pouvez la retrouver dans son cabinet VetoZEN au 27 route du Pontel, 78760 Jouars-Pontchartrain.
N'hésitez pas à visiter son site internet : vetozen.com

L'interview

Blouse Medicale : Bonjour Dre Darnis, nous vous remercions pour le temps accordé à cet interview. Celle-ci permettra à nos lecteurs de découvrir votre profession un peu atypique plus en détail. Tout d'abord, nous allons partir de la base, quel a été votre parcours scolaire ? votre parcours professionnel ?

Dre. Agnès Darnis : Après un bac Scientifique, j’ai intégré une classe préparatoire Véto. Deux années très éprouvantes pour tous les préparationnaires, mais mon rêve était au bout du chemin. J’ai choisi l’Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, pour 4 ans de formation générale, puis j’ai passé ma cinquième année à l’ENV de Toulouse, pour y faire exclusivement de la Dermatologie pour les Animaux de Compagnie (en « Canine », dans notre jargon). A la sortie de l’école, j’ai suivi mon fiancé (vétérinaire rural) pour un an à Aurillac, dans une grosse structure avec des gardes de nuit. Cela a été très formateur, et mes confrères Senior étaient toujours présents pour m’épauler en cas de difficultés. Nous avons ensuite passé un an dans la région de Rennes (je travaillais alors dans 2 petites cliniques), mais nous avons préféré finalement rentrer en IDF, notre région d’origine. J’ai trouvé un poste en 2007, dans une clinique de taille moyenne, avec une clientèle adorable.

C’est en 2015 qu’est né le projet VétoZEN.  

Blouse Medicale : C'est un beau parcours que vous avez là, et il est vrai qu'on se sent toujours mieux à la maison ! Pourquoi avoir choisi de devenir vétérinaire ?

Dre. Agnès Darnis : Depuis aussi longtemps qu’il est possible de se souvenir (4 ans !), j’ai toujours souhaité devenir vétérinaire, donc je ne saurais pas vraiment vous expliquer pourquoi j’ai voulu faire ce métier. Comme beaucoup d’enfants, je me sentais « en lien » avec les animaux, et il m’a paru naturel de consacrer ma vie à les soigner.

Blouse Medicale : Evidemment qu'en étant enfant, nous avons presque tous eu ce coup de foudre pour les animaux, le plus difficile est de franchir le cap et de se dire "je veux devenir et je serai vétérinaire" et de maintenir cette idée là. Vous pratiquez le métier dont beaucoup de personnes rêvent ou ont au moins rêvé une fois. Et c'est beau ! De ce fait, qu'est-ce-qui vous fait aimer votre métier ?

Dre. Agnès Darnis : Je suis chaque jour surprise par la confiance absolue que nous témoignent nos petits compagnons, et la façon dont ils se « donnent » pendant les soins. Je reste souvent émerveillée par l’amour inconditionnel qui les lie à leurs propriétaires, et c’est valable dans les deux sens ! En voyant cela, comment ne pas aimer mon métier, qui consiste à faire perdurer ce lien le plus longtemps possible ?

Blouse Medicale : Difficile de ne pas tomber amoureux de son compagnon, on le choisit pour l'aimer le plus longtemps possible comme vous dites, et c'est très beau ce que vous en ressortez. 
Vous êtes donc vétérinaire, mais vous n’êtes pas comme les autres. En effet, vous avez choisi d’exercer uniquement des médecines non conventionnelles sur les animaux de compagnie. Qu’est-ce qui vous a fait choisir ces thérapeutiques ?

Dre. Agnès Darnis : Pendant mes dix années d’exercice « conventionnel », j’avais souvent des demandes de traitements complémentaires ou alternatifs, auxquelles je ne pouvais malheureusement pas répondre. Enfin, notre médecine occidentale est passionnante, mais je trouvais dommage de m’y limiter, alors qu’un tel champ des possibles est accessible par ailleurs.
Cela m’interpellait d’autant plus que, sur le plan personnel/familial, j’ai largement recours à d’autres médecines, mais aucune formation n’est dispensée dans les écoles. Il faut suivre des cursus universitaires extérieurs aux écoles , et c’est ce que j’ai fait, pendant 2 ans.
La fascinante globalité des approches en Homéopathie et en Médecine Traditionnelle Chinoise m’a rapidement donnée l’envie de m’y consacrer à 100 %, et cela n’était possible qu’en exerçant de manière exclusive.

Blouse Medicale : L'école c'est bien mais on est toujours limité, c'est à nous de chercher les autres opportunités possibles qui permettent de se démarquer. Lier ses habitudes professionnelles aux habitudes personnelles quand on le peut c'est toujours un plus car on s'y sent toujours plus à l'aise. Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs votre profession plus en détail ?

Dre. Agnès Darnis : En fonction des spécificités de chaque animal et en partenariat avec ses propriétaires, je conçois désormais un traitement unique qui conjugue souvent plusieurs médecines  (phytothérapie, acupuncture, aromathérapie ou homéopathie)

L’Homéopathie et l’Acupuncture sont des médecines dites « intégratives », c’est-à-dire qu’elles prennent en compte l’individu dans sa globalité. Mes consultations commencent donc toujours par de nombreuses questions, car chaque détail a son importance ! Comme un vétérinaire conventionnel, je prends également connaissance du dossier médical de l’animal. Mon examen clinique est double, classique et chinois, afin de me donner les éléments nécessaires aux 15 - 20 minutes d’acupuncture qui suivent. Je travaille beaucoup avec mes mains (digipuncture), mais il m’arrive de poser de très fines aiguilles stériles en des points précis, très bien tolérées par le chien ou le chat. Des massages thérapeutiques matérialisent souvent la fin du soin. Enfin, pour prolonger les bénéfices de la séance, je rédige une ordonnance sur-mesure, unique pour chaque patient, avec des médicaments homéopathiques, de phytothérapie ou d’aromathérapie.

Comme tous les processus de traitement, cela nous demande, à tous, une véritable implication, mais souvent, les résultats nous y encouragent rapidement. 

Blouse Medicale : Vous faites vraiment ressentir votre amour pour votre profession et c'est un atout que l'on retrouve chez très peu de personne. Vous avez de la chance d'en bénéficier. Afin que nos prochains vétérinaires toujours étudiants à l'heure actuelle puissent éprouver cette passion comme vous, quels conseils pourriez-vous leur donner ?

Dre. Agnès Darnis : Si j’avais un conseil à donner à la jeune génération de vétérinaires, ce serait de toujours veiller sur la « flamme » qui nous a fait choisir cette profession, car, à mon sens, elle définit notre capacité à bien soigner. S’ils sentent qu’elle vacille, il y a toujours un moyen de la retrouver, que ce soit en changeant son lieu d’exercice, ou en changeant sa façon d’exercer.

Blouse Medicale : Cela donnerait presque envie de se reconvertir et de devenir vétérinaire ! Pour finir, avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Dre. Agnès Darnis : Des anecdotes liées à mon métier, il y en aurait beaucoup à raconter, car on s’ennuie rarement !

Je pense à une en particulier, qui illustre bien la proximité des gens avec « leur véto », et cela fait partie des choses que j’aime dans mon métier.

A Aurillac, pendant notre première année d’exercice, nous travaillions dans 2 cliniques différentes, avec mon mari, qui n’était encore que mon fiancé.

Un soir, il rentre de sa tournée dans les fermes environnantes.

Il me raconte en souriant qu’une gentille femme d’agriculteur lui a dit autour d’un café : « Vous savez, Docteur, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais dans la grosse clinique pour les chiens, à Aurillac, il y a une jeune vétérinaire qui vient d’arriver. Je pense que vous devriez la rencontrer, vous feriez un joli couple … » 

Blouse Medicale : Super anecdote, on adore ! Comme quoi le destin fait parfois bien les choses. Nous vous remercions pour cette interview, c'était un plaisir de travailler avec vous. On se dit à très bientôt !

Informations complémentaires

Retrouvez le Dre Agnès Darnis dans son propre cabinet VetoZEN au, 27 route du Pontel, 78760 Jouars-Pontchartrain.
Pour des détails complémentaires, consultez son site internet vetozen.com

Photographe :  Eléonore Pignet, photoyvelines.com

Pour consulter tous nos articles concernant les Actus Blouse-Medicale.fr, cliquez ici !

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Type Code